Ilim: Seigneurs de Nalrade

Jeune flamme

Arc du chevalier Yannick

Le jeune homme, lance à l’épaule, suivit Bradley qui marchait tranquillement dans les rues, se dirigeant en bordure d’un palier de la ville. Le chevalier et garde du corps, Graden Bartolomé, emboita le pas aussitôt leur sortie de la bijouterie.
- C’est loin? demanda Yannick.
- Une demi-heure, trois quart d’ici, en marchant à ce rythme, lui répondit le comte.
- Vu le temps à mettre… j’ai peut être une ou deux questions à vous poser… Si vous permettez.
- Vas-y. La masse en armure en profita pour passer devant, ouvrant le pas.
- Shida m’a annoncé que vous aller vous marier. ça m’a surpris sur le coup… Comme vous l’avez sous-entendu, je ne la connais pas comme… vous semblez la connaitre. Pourriez-vous m’éclairer à ce sujet? s’essaya Yannick.
- Et que veux-tu savoir précisément?
- Qu’est-elle ou qu’a-t-elle que j’ignore? Je suppose que si vous répondez à ça, je comprendrais la raison de ce mariage.
- Voilà une question on ne peut plus vague. Peut-être puis-je répondre à la première partie, mais je suppose que tu sais déjà qui elle est.
- De ce que je sais d’elle, c’est qu’elle faisait partie d’une troupe de théâtre jusqu’au jour où elle et la troupe se sont fait attaquer par des brigands…. Plus que tant… C’est pour ça que je trouve étrange qu’un comte se marie avec. Je suppose donc qu’il y a plus.
- Ne puis-je simplement pas être tombé amoureux d’une roturière? Ou peut être que j’honore ma part d’un contrat? Voir les deux.
Le jeune homme haussa les épaules avant de signaler:
- Vous pouvez, mais en si peu de temps et demander un mariage… Je trouve cela plutôt gros à vrai dire.
- Oh, je ne savais pas que tu faisais aussi office de conseil du cœur? Et je ne me souviens pas d’avoir émit une quelconque notion de temps. Soucie toi de toi avant de te soucier d’elle, car elle est saine et sauve. C’est ce que tu voulais, non?

Le jeune homme ne répondit pas, laissant planer un moment de silence tandis qu’ils déambulaient dans les rues. Puis, il rompit le silence d’une question:
- Vous auriez des livres ou conseil sur l’élémancie? J’ai pris un moment hier soir pour tenter de lancer une boule de feu, mise à part faire brûler mes poings, rien à fonctionner.
- Voilà qui est fort navrant. Le conseil que je puis te donner est le suivant: “Concentre toi à drainer ton énergie vers ta paume en visualisant une orbe que tu devrais façonner, puis donne l’impulsion avec ta vitae, comme une si cette dernière était une canne de billard tapant dans boule.” Tu vois ce qu’est le billard, n’est-ce pas? L’orbe ne sera pas propulsée sinon et restera dans ta main. Si tu ne la façonne pas, ce ne sera qu’une simple flamme.
- Je visualise, oui. Merci, opina Yannick sans ajouter un mot jusqu’à l’endroit vers lequel ils allaient bientôt arriver.

Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent en bordure d’un palier. La vue s’étalait du mur, s’élevant pour former le nouveau sol sur lequel ils tenaient, vers les bâtissent amassées plus bas et les nouveaux anneaux formant la fin des paliers. Finalement, ils devaient bien être au sommet de la ville. À quelques pas d’eux, un aqueduc cascadait vers un rebord légèrement plus bas où coulait une eau claire. Le groupe s’était éloigné des habitations et quelques gardes patrouillaient en périphérie. On désigna au jeune homme une échelle descendante. Graden s’y aventura en premier, le temps pour le jeune homme de vérifier que sa lance et son bouclier était bien attaché. Une fois qu’il jaugea le tout correctement attaché, il descendit et arriva sur un rebord assez large non loin duquel coulait l’eau avant de se diriger vers l’intérieur de la ville, en passant par une grille.

Bradley les rejoignit et, une fois que la porte en fonte fut ouverte, ils se retrouvèrent à l’intérieur, une fois que Graden eut déverrouillé une porte en fonte non loin. Ceci fait, ce dernier se saisit d’une torche à proximité et l’alluma. Tout en suivant l’eau, le groupe s’avança vers l’obscurité s’étalant à quelques mètres de lui et s’y engouffra. Puis, Le comte finit par s’arrêter, plusieurs pas après un détour. Pendant un instant très bref, le jeune homme eut l’impression d’apercevoir eut une très légère vibration dans l’air, juste devant le comte.
- Vous avez senti ça, comte? demanda le chevalier en penchant la tête.
- Tu parles de l’enchantement d’Aria je pense? Observe. Bradley fit un pas en avant et sembla disparaitre.
Plissant les yeux, Yannick s’étonna, quelques peu incrédule:
- Wow…. J’ai dû, je crois, sentir ça… ok… c’est quoi exactement ça?
Le comte reparut et lui indiqua de venir, ce que fit le jeune homme. Devant lui se tenait Bradley, à la gauche de ce dernier, un sceau qui n’était pas perceptible, et, en se retournant, on pouvait voir Graden.
- La zone est consacrée. On ne t’y entend pas, et on ne t’y voit pas. J’ai du travail, maintenant, et cela prendra plusieurs heures. Surveillez l’endroit.
Comme on ne pouvait venir que d’en face, ou de derrière, Yannick laissa à Graden le choix du côté, puis attendit.
Après avoir terminé sa phrase, Bradley apposa ses mains sur le mur et ferma les yeux tandis que l’homme chauve les dépassait pour se poster à l’opposé du jeune homme. Avant de se retourner pour entamer sa surveillance, Yannick aperçut des traits qui partir de l’endroit où le comte alchimiste avait ses mains, formant sur le mur… d’étranges lettres? Le jeune homme semblait reconnaitre les formes, ils les avaient déjà vues quelques parts, ils pouvaient même… le lire. Il fut saisit d’une légère sensation de vertige et s’appuya au mur. Lorsqu’il releva la tête, il croisa le regard visiblement interloqué de Graden, dos contre pierre, avant que ce dernier ne se remette à observer sa partie de corridor. Le jeune homme se mit à surveiller aussi.

Deux heures environs s’écoulèrent dans un silence quasi-total. Il aperçut un petit bateau en coquille de noix passer dans l’eau et eut la curieuse sensation d’être observé pendant quelques instants, semblant distinguer une silhouette dans l’obscurité à quelques mètres. Puis, plus rien. Il déposa sa lance contre le mur et approcha, une main sur le pommeau de l’épée, l’autre allumant une flamme dans sa paume pour éclairer où il allait. S’approchant, il distingua la lueur d’une torche peu avant qu’une série de couteaux de lancer vienne percuter sa main et le balafre au visage, arrachant une gerbe de sang sous l’œil gauche et sous la lèvre gauche. Par réflexe, il ferma sa paume et fit quelques pas à reculons. Tirant son épée au clair, il cria: “Par là!”

Tandis que derrière lui le cliquetis de l’armure de Graden retentissait, il entendit:
- Chier! On s’casse!
- Mais… la caisse?
L’une des trois silhouettes sortit une dague à hauteur de son torse et fit signe aux autres de partir pendant que Yannick chargeait la personne la plus proche. Arrivant à son contact, il abattit sa lame. L’inconnu tenta d’esquiver, mais l’épée suivit la course et l’entailla. Visiblement, il ne portait qu’une armure légère en cuir. Juste après sa tentative d’esquive manquée, l’homme se déroba sur le côté gauche du jeune homme et vint frapper, avec la dague, entre les plaques de l’armure, au niveau du bras gauche. La lame s’enfonça dans la chair et l’agresseur recula pour esquiver le dégagement de Yannick qui sentit un liquide chaud couler sur son coude. Pour l’instant, il parvint à ignorer la douleur.

Au même moment, Graden passa au côté du jeune chevalier, s’élançant vers les deux ombres fuyantes qui le distançait peu à peu. Pendant ce temps, une caisse flottait tranquillement en suivant le cours d’eau. La notant, Yannick profita de la distraction offerte par la charge de l’homme chauve, qui voulut bousculer l’agresseur, pour reculer. Se concentrant, le jeune chevalier parvint, en se remémorant des dires de Bradley, à générer une orbe de feu qu’il lança vers son assaillant. Ce dernier recula, criant à l’impact, avant de lancer: “Crevure!” et de se ruer, dague au clair, sur le chevalier se préparant déjà à parer.

Comments

Altharos

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.